top of page

ROLE CRUCIAL DE LA RATE POUR L'IMMUNIé




La rate est un organe fascinant qui remplit de nombreuses fonctions vitales pour notre santé. Elle fait partie du système lymphatique, qui nous protège des infections et des maladies. Elle filtre le sang et produit des lymphocytes, des cellules immunitaires capables de reconnaître et d'éliminer les agents pathogènes. Elle contribue aussi à réguler le volume sanguin et à recycler les globules rouges usés.



La rate est située à côté de l'estomac, dans l'abdomen supérieur gauche. Elle a une forme ovale et une consistance molle. Elle mesure environ 12 cm de long et pèse environ 150 g. Elle est reliée au cœur par l'artère splénique, qui lui apporte le sang oxygéné, et au foie par la veine splénique, qui lui renvoie le sang débarrassé des déchets.




La rate est composée de deux types de tissu; la pulpe blanche et la pulpe rouge:



  1. La pulpe blanche est formée de nodules lymphoïdes, où se fabriquent les lymphocytes B et T. Ces cellules sont spécialisées dans la défense immunitaire spécifique, c'est-à-dire qu'elles reconnaissent les antigènes propres à chaque micro-organisme et produisent des anticorps ou des substances toxiques pour les neutraliser. La pulpe blanche joue un rôle crucial dans la lutte contre les infections bactériennes, comme la méningite ou la pneumonie, causées par des germes qui colonisent le rhinopharynx.



2- La pulpe rouge est formée de sinus veineux, où circule le sang, et de cordons de cellules appelées macrophages. Ces cellules sont spécialisées dans la défense immunitaire non spécifique, c'est-à-dire qu'elles englobent et détruisent tout ce qui est étranger au corps, sans distinction. La pulpe rouge filtre environ 10% du sang total par heure, soit environ 1,5 L. Elle élimine les globules rouges vieillis ou endommagés, les plaquettes sanguines en excès, les bactéries, les virus, les parasites et les corps étrangers. Elle stocke aussi du fer, qui sera réutilisé pour la fabrication de nouveaux globules rouges.


Les pathologies les plus courantes de la rate sont des maladies auto-immunes comme les leucémies ou le lymphome non hodgkinien. La rate est impliquée dans de nombreux cancers en lien avec les cellules sanguines ou le système lymphatique ainsi que dans des maladies auto-immunes (anémie hémolytique) ou des plaquettes (thrombopénie immune).



Après une infection locale, respiratoire ou ORL (angine, otite, sinusite, etc.), les bactéries peuvent se retrouver dans le sang et éventuellement franchir la barrière hémato-méningée pour infecter le liquide céphalo-rachidien, ce qui entraîne un œdème et une inflammation méningée.




Pendant la grossesse, la rate joue un rôle important dans la production des cellules du sang du fœtus, entre le 3e et le 7e mois de gestation. Elle participe aussi à la formation de la moelle osseuse du fœtus vers le 4e mois de grossesse, avec l'aide du foie.



La rate joue aussi un rôle important dans la régulation du volume et de la composition du sang. Elle est capable de stocker et de libérer des globules rouges, des plaquettes et des lymphocytes en fonction des besoins de l'organisme. Par exemple, en cas de perte de sang ou de manque d'oxygène, la rate peut libérer des globules rouges pour augmenter le transport d'oxygène. La rate est également responsable de l'élimination des globules rouges âgés ou endommagés, ce qui lui vaut le surnom de « cimetière des globules rouges ».


La rate est donc un organe essentiel pour notre santé, mais aussi pour notre bien-être. Elle nous aide à nous adapter aux changements de notre environnement, à nous concentrer sur nos objectifs, à réfléchir aux solutions possibles et à mémoriser nos expériences.





Prendre soin de sa rate,

c'est prendre soin de soi !





Images et illustrations: Vecteezy.com et Pixabay.com

45 vues

Comments


bottom of page